Le Chat Libre de Toulouse
*
|
|
  |
|
|
[ L’Association ] | [ Infos pratiques ] | [ Les chats à adopter ] | [ Articles en vente ]
|
\
- -
/
Association loi 1901 à but non lucratif déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne le 15/12/83.
n° SIRET 498 718 972 00017


Local : Cimetière de Terre-Cabade, à Jolimont - Toulouse

Visites uniquement le week end
entre 15h et 18h sur RDV pris à
toulouse@le-chat-libre.com


ATTENTION SITE SOUS VIDEOPROTECTION
~+~
samedi 27 novembre 2021 [13:22]
*
/ Accès privé \
Nom d’utilisateur
Mot de passe
---
Codes d’accès oubliés ?
---
S’inscrire
---
Liste des inscrits
__ 4971 membres __
\ ConnexMode 1.2 /
*
/ la Lettre \
Pour recevoir notre newsletter
indiquez votre email
Veuillez recopier le code clef de sécurité inscrit dans l’image ci-dessous :
code clef de sécurité à recopier
\ WebLetter 1.0 /
*
 On aime ! 
La Chaîne Féline Francophone
Impact 1.0
. .
*
/ Rechercher \
dans le site
Taper votre requête
recherche sur
---
ailleurs sur le Web
Sélectionnez un moteur
Taper votre requête
\ Integral 1.0 /
*
*
|
/ --
|
 Forum 
site web...
>en savoir plus...
------
--
*
 Annuaire 
Les amis des chats (et des animaux) dans la région Midi-Pyrénées...et sur la toile
>en savoir plus...

------
::Toulouse et Haute-Garonne
------
::Départements voisins
------
::Au niveau national
------
::Quelques liens
------
--
*
 Livre d’or 
N’hésitez pas à laisser quelques mots sur notre livre d’or. Mais surtout venez lire ceux qui nous ont déjà soutenus.
>en savoir plus...

------
--
*
 Annonces 

>en savoir plus...

------
::Nous aider
------
::Nos chats à adopter
------
::Notre mail
------
::Notre forum
------
::Notre facebook
------
::Acheter sur Zooplus ou Wanimo
------
::Faire un don sur paypal
------
--
*
 Galerie 
des chats, des chats et ... des chats
>en savoir plus...

------
--
*
 Journal de bord 
Statistiques journal
2 contributeurs, 2 articles, 8 réponses.
---
Dernières contributions
--- ---
23/11/04
--- ---
16/11/04
--- ---
13 et 14/11/04
--- ---
11/11/04
--- ---
03/11/04
--- ---
---
---
--
Accueil du journal de bord
LogBook 1.1
. .
*
\ -- |
*
WebLegend
WebLegend® 1.4
|
\ -- \
* * * *
::Infos pratiques>Santé>Santé : Humain VS C...>
* / -- \
|| |||
home
Envoyer cette page à un ami
Version imprimable
||
| Webmaster<toulouse@le-chat-libre.com> |
\ -- /
*
La toxoplasmose, halte aux idées reçues!!
date de parution --/--/----
sur Aniwa : La toxoplasmose en questions
Dr vétérinaire Jean-Pierre Samaille — Photos Hermeline/Aniwa

La toxoplasmose est sans doute la zoonose (maladie transmissible de l’animal à l’homme) la plus connue du grand public mais aussi la moins bien comprise. Oui, il existe des risques pour la femme enceinte. Oui, il est possible de les prévenir. Non, il ne faut pas abandonner son chat quand on attend un bébé…
Voici quelques réponses aux questions le plus souvent posées aux médecins et aux vétérinaires.
Comment se transmet la toxoplasmose ? La toxoplasmose est due à un microorganisme, plus précisément un protozoaire, appelé Toxoplasma gondii. Le chat est le seul hôte définitif de ce parasite, ce qui signifie qu’il est le seul à pouvoir en pérenniser le cycle biologique en excrétant dans ses fèces des oocystes dits non sporulés, résistants dans l’environnement et qui peuvent après sporulation, c’est-à-dire maturation, contaminer l’homme (comme tous les animaux à sang chaud). Dans le mois qui suit sa propre infection, le chat peut excréter des millions d’oocystes et ce, pendant plusieurs semaines. Une fois qu’ils sont dans l’environnement, les oocystes sporulent en 1 à 5 jours, ils représentent la phase asexuée du cycle des toxoplasmes. Ce sont ces oocystes sporulés qui sont dangereux pour la femme enceinte séronégative (qui n’a jamais été en contact avec le toxoplasme).

Comment contracte-t-on la toxoplasmose ?
La contamination se produit à la faveur de l’ingestion d’oocystes sporulés.
Quatre voies de contaminations sont possibles :
· En mangeant de la viande crue ou peu cuite provenant d’un animal infecté.
· En manipulant directement des matières fécales de chat contenant des oocystes sporulés
· En jardinant un sol contenant des oocystes sporulés d’origine féline
· Contamination du fœtus dans l’utérus de la mère, à la condition que celle-ci soit infectée pour la première fois de sa vie au cours de sa grossesse.

Quels signes dois-je remarquer, aussi bien chez moi que chez mon chat ?
L’âge, le sexe, l’espèce, le statut immunitaire de l’animal ou de l’homme infecté, la souche et le nombre de toxoplasmes qui l’infectent sont des critères particulièrement importants à considérer.
Quand un animal ou un homme s’infecte, le parasite gagne le sang et la lymphe de son hôte et voyage dans l’ensemble du corps où il va former des kystes. Les signes cliniques de l’infection sont variables. Une fois le kyste formé dans un tissu, musculaire par exemple, il peut rester indéfiniment en place sans qu’aucun symptôme n’apparaisse. En réalité, il n’existe aucun symptôme spécifique de la maladie qui reste inapparente dans la grande majorité des cas, ou qui prend l’aspect d’un syndrome grippal (mal à la gorge, augmentation de la taille des ganglions, maux de tête, petite fièvre, des signes bénins qui durent quelques jours). Généralement, tout s’arrête là. Mais l’individu restera porteur. A l’occasion d’un épisode d’immunodépression, la maladie peut se « réveiller ». C’est dans ce cas qu’on observe des troubles très graves dont des complications nerveuses parfois mortelles.

Que se passe-t-il si je me contamine au cours de ma grossesse ?
Les femmes qui ingèrent pour la première fois des oocystes sporulés de toxoplasme au cours de leur grossesse ne possèdent pas d’anticorps qui soit capable de juguler l’infection. Bien évidemment, leur fœtus est tout aussi vulnérable. Or, les oocystes sont capables de traverser la barrière placentaire et infecter le fœtus chez qui ils vont provoquer des malformations, des retards mentaux, et autres anomalies. Il n’est pas rare qu’un avortement survienne. Notons que les risques diminuent au cours du temps, le risque d’infection fœtale devenant faible après 6 mois de grossesse.

Je suis enceinte. Dois-je me séparer de mon chat ?
La plupart des chats ne présentant pas de symptômes ne font pas courir de risques. Il est extrêmement rare qu’un chat qui a fait « sa » toxoplasmose auparavant réexcrète des oocystes.
Par ailleurs, les oocystes ne deviennent sporulés donc infectants qu’au bout de 1 à 5 jours, Les matières fécales fraîches de chat sont donc sans danger. Un nettoyage journalier ou biquotidien du bac à litière élimine virtuellement tout risque. Le chat étant d’un naturel très propre, il est peu probable de rentrer en contact avec de la matière fécale qui serait restée sur le poil.
Votre médecin vous aidera à prendre la bonne décision en réalisant chez vous des examens sérologiques dont les résultats montreront si vous avez été en contact par le passé avec le toxoplasme. Si vos taux d’anticorps sont élevés, le risque est nul. Si vous êtes séronégative, le risque existe même s’il est faible.

Quelles précautions prendre ?
D’abord bien cuire les aliments, bien laver les légumes : le chat a souvent trop bon dos dans cette affaire... La viande doit être cuite à cœur au moins à 60°C. Oubliez le steak tartare. Evitez le lait cru. Portez des gants de jardinage. Lavez-vous les mains immédiatement après avoir jardiné ou manipulé de la viande crue. Nettoyez ou mieux faites nettoyer le bac du chat une ou deux fois par jour, jetez immédiatement la litière dans un sac étanche afin d’éviter tout contact ultérieur.

Puis-je vacciner mon chat contre la toxoplasmose ?
Non, pas pour le moment. Néanmoins, des chercheurs travaillent actuellement sur une souche de toxoplasme qui n’induit pas d’excrétion d’oocystes chez le chat. Un vaccin pourrait être proposé dans les années qui viennent.

Le chat, bouc émissaire ?
Un article récemment paru dans le British Medical Journal conclut que le facteur de risque majeur pour contracter une toxoplasmose est la consommation de viande crue ou peu cuite. Par ordre d’importance, les facteurs de risques suivants sont les contacts avec la terre et les voyages hors de l’Europe, des Etats-Unis et du Canada. Les contacts avec le chat viennent loin derrière, ce qui ne veut pas dire que le risque est égal à zéro.
* La Colline aux Chats *
--
© Le Chat Libre de Toulouse